Une semaine mitigée

Quatre points pris sur neuf cette semaine : un bilan correct pour les Rémois. (© Stade de Reims)

 

Dimanche dernier, le Stade de Reims a débuté une semaine à trois matchs. Après un déplacement en Alsace pour y affronter Strasbourg, les Rémois recevaient Angers en milieu de semaine, avant de se rendre chez le promu lorientais ce samedi. Malgré une séduisante prestation face aux Strasbourgeois qui les a menés vers la victoire, les Rouge et Blanc ont manqué d’efficacité face à Angers, concédant le point du match nul, avant de s’incliner à Lorient au terme d’un triste match. Retour sur une semaine qui avait bien débutée pour les Rémois, avant de se gâter au fil des prestations.

 

Pleine réussite en Alsace

Point de départ de cette semaine à trois matchs, le déplacement à Strasbourg s’annonçait d’ores et déjà périlleux pour les Rouge et Blanc, qui s’étaient inclinés à la Meinau lors des deux dernières saisons.

Mais cette fois-ci, ce match a tout de suite été très disputé entre deux équipes qui se rendent coups pour coups. Le bilan à la demi-heure de jeu est éloquent : les deux portiers se sont tour à tour illustrés, et les barres transversales des deux équipes ont tremblé une fois ! Malgré un premier acte rythmé ponctué de nombreuses occasions, les deux équipes sont toujours dos à dos à la pause.

Au retour des vestiaires, le rythme est dicté par des Rémois qui tentent par tous les moyens de prendre les devants, se procurent de grosses situations mais peinent dans le dernier geste. À l’approche du coup de sifflet final, et alors que les Strasbourgeois ont de nouveau touché le montant adverse, ce sont les Rouge et Blanc qui vont prendre les devants grâce aux entrants Berisha et Kutesa, lancés par David Guion quelques minutes plus tôt. Sur un superbe mouvement collectif initié par Nathanaël Mbuku, le jeune international français s’appuie sur Berisha avant de lancer Dereck Kutesa dans la surface. Malgré une bonne sortie du gardien adverse pour contrer le ballon, ce dernier monte dans le ciel alsacien pour finalement retomber dans le but des locaux. Sur ce nouveau but plein de réussite, les Rémois font basculer un match très indécis en leur faveur dans les dix dernières minutes, et empochent trois nouveaux points.

 

Un match fermé contre Angers

En accueillant Angers mercredi soir, le Stade de Reims pouvait confirmer sa bonne forme actuelle (une seule défaite sur les huit derniers matchs, ndlr) et creuser encore un peu plus l’écart avec la zone rouge. Après un match rendu très emballant à Strasbourg par deux équipes joueuses, cette rencontre du milieu de semaine a, quant à elle, été beaucoup plus fermée.

En première mi-temps, où seule une tentative de Cafaro a fait frémir les supporters rémois, les hommes de David Guion ne sont pas parvenus à trouver la faille face à des Angevins bien en place. En seconde période, ce sont les visiteurs qui, à leur tour, se sont procurés des occasions mais ont buté soit sur la défense, soit sur un Predrag Rajković toujours autant décisif pour permettre aux siens de gratter un point dans un match que son équipe aurait peut-être perdu en début de saison.

Même si les occasions ont manqué, il faut tout de même noter le troisième clean sheet consécutif réalisé par les Rémois. Cela n’était plus arrivé depuis octobre 2019. Enfin, si la justesse technique a cruellement manqué dans le dernier geste, celle-ci a bel et bien été présente au sein du milieu de terrain composé du trio Cassamá/Chavalerin/Berisha. Le premier nommé a illuminé le match par son sens de l’anticipation dans les récupérations et sa vision du jeu. Devant lui, ses deux compères ont été toujours aussi précieux en assurant le liant qui a souvent manqué avec les attaquants. Si les prestations comme celle-ci se suivent, ce milieu à trois sera définitivement indéboulonnable.


 

Sortie de route en Bretagne

En déplacement à Lorient, le Stade de Reims comptait bien casser la dynamique des promus, invaincus depuis trois matchs et tombeurs du Paris Saint-Germain une semaine plus tôt. Globalement dominateurs en première période, les hommes de David Guion n’ont pas concrétisé leurs quelques occasions pour prendre les devants. Et au final, ils vont s’en mordre les doigts…

Au retour des vestiaires, Lorient affiche un tout autre visage et va, à son tour, poser de sérieux problèmes à des Rémois apathiques. La première occasion adverse est finalement la bonne : sur une frappe lointaine, Abergel surprend tout le monde et trompe la vigilance de Predrag Rajković. Les Merlus mènent 1-0, et vont désormais pleinement exploiter leur 5/4/1 mis en place pour préserver leur avantage au score. Suite à cette ouverture du score, les Rémois changent totalement de philosophie de jeu, et ne passent plus par le jeu pour mettre en difficulté leurs adversaires regroupés. La seule stratégie est d’envoyer des longs ballons, ce qui aura le don de rendre la dernière demi-heure totalement décousue. Au coup de sifflet final, les Champenois concèdent donc leur dixième défaite de la saison et terminent cette semaine à la quatorzième place du classement.

 

Après cette semaine chargée, le Stade de Reims va de nouveau devoir faire face à un enchaînement de matchs avec leur entrée en Coupe de France dès mardi (à 18h30, ndlr) face à Valenciennes. David Guion pourrait bien profiter de cette occasion pour offrir du temps de jeu aux joueurs moins utilisés, ce qui permettrait aussi aux habituels titulaires de souffler un peu dans cette période chargée. En effet, le championnat reprendra dès samedi soir avec la réception d’un autre promu : le Racing Club Lens. Un nouveau défi pour des Rémois décidément peu en réussite face aux promus…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *