Une reprise réussie

En obtenant quatre points sur six, les Rémois confirment leur bonne forme actuelle. (© Stade de Reims)

 

Pour démarrer cette année 2021, pas de traditionnel trente-deuxième de finale de Coupe de France : en lieu et place, la réception successive de Dijon puis Saint-Étienne pour clôturer la phase aller. Opposé aux Bourguignons mercredi soir, le Stade de Reims n’a pas été assez entreprenant et n’a pu éviter le match nul (0-0). Mais ce samedi, les Rouge et Blanc se sont rattrapés grâce à une convaincante victoire contre les Verts (3-1). Retour sur deux matchs qui ont constitué une reprise réussie après cette trêve hivernale.

 

Un triste match de reprise

Pour son retour à la compétition, il faut avouer que le Stade de Reims n’a pas gâté les rares supporters présents devant leur poste de télévision, profitant des derniers instants du fiasco Médiapro. La première mi-temps se résume finalement au premier mouvement collectif du match, conclu par une frappe de Foket. Sinon il ne s’est absolument rien passé, les Rouge et Blanc butant sur un bloc bas venu principalement en Champagne pour ne pas perdre.

La seconde période est un peu plus rythmée, les Rémois tentant tant bien que mal de se montrer dangereux, mais il faudra plus que les tentatives timides de Mbuku puis Berisha pour inquiéter les visiteurs. C’est finalement Yunis Abdelhamid qui, à un quart d’heure du coup de sifflet final, va avoir une opportunité XXL de délivrer les siens. Malheureusement, sa tête à bout portant est repoussée par un Racioppi des grands soirs, qui offre ainsi un point à son équipe.

De ce triste match, il ne faudra donc retenir que le “clean sheet” obtenu à travers la montée en puissance de Wout Faes en défense centrale, de plus en plus intéressant. Aussi, il ne faut pas oublier les points qu’avaient laissés filer les Rémois il y a quelques temps. En effet, cette partie a étrangement rappelé le match perdu contre Nîmes (0-1), sur un penalty obtenu lors de la seule incursion adverse. Tentons au moins de terminer sur quelques notes positives…

 

Les Verts pris au piège

Trois jours plus tard face à Saint-Étienne, le Stade de Reims avait une nouvelle fois la possibilité de prendre des points à domicile pour s’éloigner de la zone rouge. Même si les Rémois ont été en grande difficulté à Delaune cette année (seulement deux victoires en huit matchs), ils ont parfaitement inversé la tendance sur ce match. Globalement dominés, ils ont pu compter sur un Rajković des grands soirs et sur un réalisme glacial pour s’imposer au coup de sifflet final.

Dès la seconde incursion du match, Faes mène la contre-attaque et se trouve à la réception du centre de son compatriote Thomas Foket. Sa frappe est contrée par une main stéphanoise, et Monsieur Batta n’hésite pas une seule seconde pour désigner le point de penalty ! Boulaye Dia ne tremble pas et permet à son équipe de prendre les devants. Alors que Debuchy manque une occasion en or d’égaliser pour les visiteurs, ceux-ci vont une nouvelle fois se faire surprendre sur une merveille d’attaque placée. Arbër Zeneli, décalé côté gauche, profite du soutien de Chavalerin pour le lancer dans le dos de la défense. Son centre en une touche est splendide pour Dia, qui conclut de près et s’offre un doublé. À la mi-temps, les ultra-réalistes rémois mènent par deux buts d’avance.

En seconde période, Debuchy perd encore son duel, aérien cette fois-ci, et les Stéphanois vont une nouvelle fois se faire punir quelques minutes plus tard. Sur un coup-franc axial, la frappe de Mathieu Cafaro est totalement déviée, frappe la barre transversale et trompe Moulin ! 3-0, le match semble plié. Malgré tout, après avoir buté à de nombreuses reprises sur Rajković, Saint-Étienne réduit le score en fin de match. Solides, les Rémois tiennent bon et décrochent ainsi leur cinquième victoire de la saison.

 

Boulaye Dia, joueur clé

Dans ce match, comment ne pas évoquer la performance de Boulaye Dia… Buteur sur penalty (son cinquième cette saison) avant de doubler la mise sur un centre parfait de Chavalerin, l’attaquant rémois s’est offert le luxe de rejoindre Kylian Mbappé en tête du classement des buteurs de la Ligue 1.

Souvent discret dans le jeu, il n’a pas hésité ce samedi à redescendre un cran plus bas sur le terrain pour tenter de toucher plus de ballons et faire jouer ses partenaires. Pas toujours avec succès, mais il a au moins eu le mérite de tout faire pour se rendre disponible.

Alors, bien évidemment, arrive désormais la question du mercato. Boulaye Dia va-t-il quitter le club cet hiver ? Même si la tendance pour le moment laisserait l’attaquant six mois de plus en Champagne, ses performances récentes ne manqueront pas de taper dans l’oeil des clubs qui le suivent depuis un certain temps. C’est notamment le cas de West Ham qui, en plus, vient de laisser filer son attaquant Sébastien Haller vers l’Ajax pour 22 millions d’euros. Une somme à investir dans le dossier Dia ? Le verdict tombera dans les prochaines semaines, le mercato hivernal se terminant le 31 janvier à minuit.

 

Invaincu depuis cinq matchs, le Stade de Reims a débuté cette nouvelle année de la meilleure des manières. Grâce à cette belle série entamée en décembre, les Rémois s’emparent de la quatorzième place du classement avant de se déplacer à Lille, dimanche à 17h. Avec sept points d’avance sur le barragiste dijonnais, les hommes de David Guion vont désormais pouvoir avancer un peu plus sereinement dans ce championnat, et tenter d’aller chercher l’objectif affiché par la direction : être entre la huitième et la quatorzième place à l’issue du championnat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *