Une première défaite, mais une place de leader

Suite à leur première défaite de la saison, nos Rouges et Blancs se sont parfaitement rattrapés à domicile. (© Stade de Reims)

Après avoir concédé leur première défaite de la saison en terre brestoise, le Stade de Reims a réussi à se racheter devant son public, en s’imposant 3 buts à 0 face à une faible équipe auxerroise. Retour sur une semaine compliquée, qui a tout de même permis aux Rémois de s’emparer de la première place du classement pour minimum une semaine, grâce à une trêve internationale qui arrive au meilleur des moments.

Arrivé à Brest avec l’objectif de contenir l’équipe adverse à l’aide d’un bloc bas et défensif, Michel der Zakarian souhaite ramener au moins un point de ce déplacement afin de garder le rythme installé depuis le début de la saison : c’est-à-dire gagner à domicile, et aller chercher un point minimum à l’extérieur.

 

Malgré une composition plutôt défensive, avec Turan et Traoré au milieu suppléés par Bouhours et Conté, la défense se met en danger sur des erreurs individuelles, à l’image de la perte de balle de Jeanvier dès la 1ère minute de jeu. Au milieu, la blessure de Hugo Rodriguez à l’échauffement se fait clairement sentir, et le pressing de Ndom est bien trop juste pour mettre en difficulté les milieux de terrain adverses, qui inquiètent grandement les Rémois dans le dernier quart d’heure. Mais ceux-ci manquent clairement de réussite en inscrivant un but hors-jeu, et en faisant trembler la barre transversale de Johann Carrasso malgré une superbe frappe de Valentin Lavigne. La mi-temps est sifflée et les Rémois, qui ont laissé passer l’orage, peuvent enfin souffler.

L’entrée de seconde période est plus engagée, et les deux équipes se neutralisent sans trouver la faille. Sur une de leur seule occasion, les Rémois se paient même le luxe d’ouvrir le score ! Un corner de Diego bien repris de la tête par Julian Jeanvier permet à l’équipe de réaliser le hold-up parfait. Nous pouvions alors penser que le plan de der Zakarian se déroulait parfaitement : la défense plie mais ne rompt pas, tandis que le réalisme offensif est au rendez-vous. Seulement voilà, il y a une justice dans le football : en 10 minutes, Brest renverse totalement la situation et prend l’avantage. A 5 minutes du coup de sifflet final, Reims n’a pas le temps de revenir, et doit concéder sa première défaite de la saison.

Paradoxalement, tout n’est pas à jeter dans ce match. Certes la prestation est médiocre, et certainement la pire de la saison. Cependant, ces matchs doivent servir de leçon à Michel der Zakarian, qui a été beaucoup trop frileux pour se donner les moyens de rapporter quelque chose de ce déplacement, à commencer par sa composition d’équipe. Le football audacieux et sans complexe de Furlan a gagné, et c’est tant mieux. Car même en tant que supporter rémois, il aurait été impossible de se satisfaire de cette honteuse victoire, symbolisée par un braquage mémorable sur coups de pied arrêtés.

Après cette (logique) défaite, les cadres du groupe en sont conscients : il est important de vite rebondir à Delaune, face à Auxerre qui vient de perdre son coach roumain Viorel Moldovan. Pour cela, Diego et Rodriguez débutent, tandis qu’Antoine Conté garde la place de Traoré sur le côté droit de la défense. C’est d’ailleurs lui qui se crée la première occasion de la partie, juste avant que Diego ne trouve la faille sur une superbe ouverture de Hugo Rodriguez ! Si, en plus de son forte activité sur le terrain, le milieu rémois se mue régulièrement en passeur décisif, il pourrait réellement devenir un joueur clé dans le onze de départ du franco-arménien. Les Auxerrois proposent une opposition bien faible, mais les Rémois peinent à faire le break et doivent se contenter du plus court des avantages à la mi-temps, après une première mi-temps intéressante.

Au retour des vestiaires, Reims garde la maitrise du jeu mais manque d’application dans le dernier geste. Gaëtan Charbonnier est toujours volontaire et décroche beaucoup mais ses passes, plus imprécises, profitent moins à ses partenaires. Dans cette situation, les coups de pied arrêtés sont précieux et grâce à Diego, le danger sur ce type d’action est permanent. Preuve en est avec cette tête de Da Cruz qui s’écrase sur la barre transversale, mais Aly Ndom, récemment entré en jeu, a suivi et permet à Weber de doubler la marque. Le coaching de der Zakarian s’avére une nouvelle fois payant avec l’entrée de Kyei, qui profite d’une erreur de Mathis pour inscrire le troisième but rémois de la partie en toute fin de match. C’est la première fois de la saison que Reims l’emporte par 3 buts d’écart ! Après, il faut tout de même avouer que l’équipe adverse était d’un bien faible niveau même si certains joueurs, à l’image de Rodriguez, ont une nouvelle fois rayonné dans ce match.

 

En perdant pour la première fois de la saison à Brest après un véritable non-match, l’inquiétude aurait pu gagner les Rémois. A contrario, ils ont su trouver les ressources nécessaires pour terminer la semaine de la meilleure des manières, qui plus est devant leur public. Grâce à cette victoire, ils s’emparent de la place de leader du championnat, ex-aequo avec Brest mais avec un meilleur goal-average.

Par contre, le mois d’octobre s’annonce une nouvelle fois chargé pour nos Rouge et Blanc : 2 déplacements consécutifs à l’AC Ajaccio puis à Lens, avant de recevoir Le Havre pour la deuxième fois cette saison. Il faudra aller chercher un résultat en Corse dès vendredi prochain, avec pour objectif d’enfin décrocher une victoire à l’extérieur cette saison !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *