Une entrée en matière compliquée

Pour ce premier match, les Rémois sont allés chercher un bon point à l’extérieur. (© Stade de Reims)

 

Après 4 saisons passées dans l’élite du football français, le Stade de Reims retrouvait la Ligue 2 ce lundi soir avec un déplacement chez un promu de National, l’Amiens SC, qui n’avait plus connu cette division depuis la saison 2011-12. Pour ce premier déplacement de la saison, Michel der Zakarian dispose de son équipe-type à une exception près : Devaux, suspendu, est remplacé par Rodriguez.

 

Malgré un bon début de match où Reims parvient à garder et bien faire tourner le ballon, la saison ne pouvait pas plus mal démarrer. A peine 4 minutes de jeu, et Carrasso percute de plein fouet le buteur amiénois Jonathan Tinhan. En position de dernier défenseur, le frère de Cédric écope logiquement d’un carton rouge direct, qui l’oblige à quitter prématurément ses partenaires.
Mendy, la recrue phocéenne utilisée régulièrement lors des matchs de préparation, entre alors en jeu. Sérieux et appliqué dans son placement comme dans ses prises de balles aériennes, puis vainqueur d’importants duels face à Charrier (38ème et 52ème) puis contre le duo Monconduit-El Hajjam (72ème), il participe grandement à l’obtention de ce précieux point. Johann Carrasso étant suspendu, il gardera de nouveau les cages rémoises ce vendredi face à Bourg-en-Bresse.

J’ai rédigé un article pour “En Rouge Et Blanc” qui démontre que l’entrée de Mendy a été un facteur décisif dans cette rencontre. Il est à découvrir ici !
Malheureusement, la prestation du jeune gardien n’a pas permis au Stade de Reims de remporter ce match. Trop rapidement réduits à 10, les Rémois ont beaucoup soufferts, notamment défensivement. Sur les ailes, les ententes Bouhours-Diego et Traoré-Chavarría (repositionné ailier droit après la sortie de Grégory Berthier) ont semblé intéressante, mais manquent encore d’automastimes. De son côté, la charnière centrale est présente physiquement mais manque cruellement de vitesse. Comme nous avons pu le voir sur quelques ballons intelligements lobés par les milieux amiénois, Anthony Weber a souvent été pris par les accélérations des attaquants. D’ailleurs, c’est ce type d’action qui oblige Carrasso à sortir loin de son but, et à commettre la faute aux 20 mètres.

Sur ces actions, le milieu est loin aussi d’être de tout reproche. Malgré une envie débordante et un pressing incessant de Rodriguez, l’ancien capitaine d’Arles-Avignon a été trop approximatif techniquement pour parvenir à s’extirper du milieu d’Amiens. Sa volonté de jouer vers l’avant est intéressante, mais il doit apprendre à faire des choix plus réfléchis et mesurés afin d’éviter des pertes de balles dangereuses.
De son côté, Danilson Da Cruz a vécu une première apparition très compliquée. Peu en vue en première période, il a beaucoup couru dans le vide sans toucher le ballon. Très certainement en manque de rythme, Ndom l’a remplacé à l’entame du dernier quart d’heure.

Concernant l’attaque rémoise, il est très compliqué de tirer des enseignements à l’issue d’un match avec un tel scénario. Trop rapidement privé de son buteur et compère Pablo Chavarría, Charbonnier a livré une bonne prestation notamment dans la conservation du ballon, mais a semblé trop souvent esseulé à la pointe de l’attaque.
Comme à son habitude, Diego, grâce à sa vitesse et à sa puissance, est parvenu à effectuer quelques débordements intéressants. Mais les ailiers avaient sans doute reçu des consignes claires de leur entraîneur, à savoir qu’un repli défensif était indispensable pour soulager les défenseurs latéraux.
Replacé en position d’ailier droit très tôt dans le match, Chavarría a fourni beaucoup d’efforts, et m’a semblé intéressant dans les duels aériens. A confirmer dès vendredi à Delaune, dans un positionnement qui lui convient mieux.

 

Venus en terre amiénoise avec l’objectif de ramener trois points dans la Cité des Sacres, les Rémois ont pourtant été contraints de concéder un match nul. A 10 contre 11 la majeure partie du match, ce point est le bienvenu compte-tenu du scénario catastrophique vécu dès l’entame de match.
Vendredi, Bourg-en-Bresse vient à Delaune après avoir, lui aussi, concédé un match nul (0-0) face à Strasbourg. Onzièmes du dernier exercice de Ligue 2, le FBBP01 semble être l’adversaire idéal pour lancer sa saison à domicile, avant d’affronter le Havre en Coupe de la Ligue.

Amis rémois, rendez-vous demain à 20h pour supporter nos Rouge et Blanc et les aider à décrocher leur première victoire de la saison !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *