Un match nul logique

Dominés en seconde période, les Rémois n’ont pas pu empêcher l’égalisation lyonnaise dans les derniers instants… (© Stade de Reims)

 

Invaincu à domicile depuis fin novembre en Ligue 1, le Stade de Reims espérait bien étendre cette belle série en recevant l’Olympique Lyonnais ce vendredi soir à Delaune. Après une première mi-temps séduisante, les Rémois ont subi les assauts lyonnais durant l’intégralité de la seconde période, avant de craquer une nouvelle fois dans le temps additionnel.
Retour sur un match qui laisse un goût amer au vu du scénario, mais qui permet néanmoins aux Rouge et Blanc de prendre un point face à un prétendant au titre.

 

Une première mi-temps réussie

Après un premier quart d’heure compliqué où les visiteurs dominent sans se créer de véritables occasions, les Rémois sortent peu à peu la tête de l’eau et commencent à mettre la pression sur le but d’Anthony Lopes. Tandis que le numéro solitaire de Boulaye Dia dans la surface est conclu par une frappe bien repoussée par le gardien adverse, Marshall Munetsi pense reprendre victorieusement un bon centre de Berisha, finalement enlevé de justesse par Marcelo.

Alors que le jeu rémois penche à gauche depuis plusieurs saisons, c’est sur une action collective parfaitement menée côté droit que Reims va faire fructifier son temps fort. Tout commence avec la relance vers l’avant de Faes, qui casse la ligne du milieu adverse. Nathanaël Mbuku réalise ensuite un double une-deux avec Foket, qui finit par se retrouver en situation de centre. Son ballon au point de penalty est parfait pour que Cafaro, qui a bien repiqué dans l’axe, place une demi-volée imparable sous la barre du portier lyonnais. Les Rémois prennent les devants à la demi-heure de jeu. Ensuite, la fin de cette première mi-temps est parfaitement gérée pour garder ce court avantage à la pause.

 

Plier… avant de rompre

Les trois changements opérés par Rudi Garcia à la mi-temps donnent à Lyon un tout autre visage dès l’entame de cette seconde période. Les occasions se succèdent, mais le show Predrag Rajković écoeure les joueurs lyonnais. Paquetá, Toko-Ekambi, Depay ou encore Cornet : tous ont trouvé sur leur chemin l’international serbe. Le chrono défile lentement, mais laisse enfin place au temps additionnel. Alors que Touré pense mener l’une des dernières offensives rémoises, le jeune malien perd un nouveau ballon côté droit. En trois passes, Memphis Depay est en position de centre et adresse un ballon parfaitement travaillé dans la surface. À la retombée, Kadewere, libre de tout marquage entre Abdelhamid et Munetsi, place une tête imparable et prive les Rémois d’une victoire de prestige.

Au coup de sifflet final, les Champenois se doivent quand même d’être satisfaits de prendre un point face à un prétendant au titre. Alors qu’ils ont dominé la première mi-temps, les Rouge et Blanc ont été totalement étouffés par les Lyonnais au retour des vestiaires. Au final, même si le scénario est cruel, ce match nul est logique. Et sans un Rajković des grands soirs, le score aurait pu être tout autre…

 

Craquage dans le temps additionnel

À la frustration de cette fin de match, est venu s’ajouter un sentiment de “déjà vu”. En effet, ce n’est malheureusement pas la première fois que Reims lâche des points en toute fin de match. Après Metz, Lens, Lille ou encore Saint-Étienne, c’est l’Olympique Lyonnais qui a récolté des points en toute fin de match face aux Rémois.
Défaits à Metz et au LOSC sur le même score (1-2), les hommes de David Guion s’étaient également faits rejoindre à Bollaert (4-4) avec deux buts encaissés dans le temps additionnel, puis accrochés chez les Verts (1-1) il y a quelques semaines. Au total, ce sont huit points qui sont partis en fumée dans les cinq dernières minutes du match. Un relâchement, conscient ou non, qui devra absolument être corrigé la saison prochaine.

 

“Interro surprise”

Les joueurs sont notés sur 10 suite à leur performance dans le match. (© Buildlineup.com)

 

Cette fois-ci, pas de triple changement effectué par David Guion à la mi-temps. Le coach stadiste a attendu les vingt dernières minutes pour lancer Touré, puis Zeneli et Doucouré. Malheureusement, “l’attaque-défense” dictée par les Lyonnais n’a pas permis aux rentrants de s’exprimer. Pire encore, El Bilal Touré n’est pas parvenu à conserver les précieux ballons pour gagner du temps et faire remonter le bloc de son équipe. Dommage…

Note du match : 14/20
Séduisant en première période, Reims a ensuite subi sur l’ensemble de la deuxième mi-temps, avant de craquer en toute fin de match… Malgré tout, la prestation d’ensemble rémoise a été intéressante : elle aurait même pu être parfaite si l’avantage au score avait été conservé !

 

Dans un match où les deux équipes auront eu chacune leur mi-temps, le Stade de Reims doit se satisfaire de ce partage des points, qui semble équitable. Désormais, les Rémois sont tournés vers leur prochain match de championnat qui les emmènera à Dijon, lanterne rouge de ce championnat, dimanche à 15h. Face à une équipe qui n’a pas encore gagné chez elle cette saison, les Rouge et Blanc ne viseront rien d’autre que la victoire, qui serait très proche d’être synonyme de maintien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *