Le Stade de Reims mangé par les Crocos

Nouvelle défaite pour les Rémois, qui devront miser sur leur force collective pour traverser cette mauvaise passe. (© Stade de Reims)

 

Pour débuter cette dernière série de matchs qui l’emmènera jusqu’à la trêve hivernale, le Stade de Reims recevait le Nîmes Olympique dans un duel entre mal classés. Face à un bloc impossible à manoeuvrer, les Rémois ne sont pas parvenus à trouver la faille. Pire encore, le penalty concédé à l’heure de jeu leur a coûté la défaite. Une sixième défaite cette saison qui les place juste devant la zone de relégation. Retour sur un match qui n’a malheureusement pas tourné en faveur des Rouge et Blanc, malgré des dernières minutes animées.

 

Le hold-up nîmois

Dès les premières minutes du match, le plan de jeu des visiteurs est clair : bloc bas, défense solide, peu de prises de risque… Nîmes n’est clairement pas venu pour provoquer un festival offensif. Alors les Rémois ont longtemps tenté, sans parvenir à trouver la faille. Mais sans concéder d’occasions non plus… sauf à l’heure de jeu. Côté gauche, Ferhat se joue de Thibault de Smet à l’aide d’un petit pont, et pénètre dans la surface. Sûrement touché dans son orgueil, le latéral belge accroche légèrement l’international algérien, qui joue très bien le coup et se laisse tomber. M. Stinat désigne le point de penalty : la décision est sévère, mais l’intervention auditive de la V.A.R. n’y changera rien. Renaud Ripart transforme le penalty face au jeune Diouf, et les Sudistes prennent les devants.

Dès lors, David Guion décide de miser sur des joueurs de percussion pour déséquilibrer ce bloc qui n’a toujours pas été réellement inquiété. Malgré quelques bonnes tentatives individuelles de Nathanaël Mbuku en première période, il a manqué ce grain de folie, bien qu’apporté en fin de match avec les virevoltants Doumbia et Zeneli. Reims a tout tenté pour aller chercher cette égalisation sans y parvenir, notamment grâce à un très bon Baptiste Reynet en face, et à une barre transversale qui tremble encore des deux dernières tentatives. Les Nîmois, qui ne sont entrés qu’une seule fois dans la surface adverse, remportent les trois points…

 

Maresić, convaincant ?

Depuis son arrivée, Faes alterne le bon et le moins bon. Ratant son troisième match cette saison pour cause de suspension, Dario Maresić a logiquement été désigné pour le suppléer. Alors qu’il ronge son frein depuis le début de la saison, il a connu sa première titularisation à son poste. Et le jeune défenseur a globalement marqué des points. Tout d’abord, il a tenté de déstabiliser le bloc adverse en tentant de longues transversales vers les ailes. Malgré quelques erreurs, ses tentatives ont globalement été efficaces, bien aidées par les arrières latéraux qui n’ont pas hésité à se projeter pour multiplier les solutions dans le camp adverse. Défensivement, il n’a pas eu énormément d’interventions à réaliser mais est sorti vainqueur du peu de duels qu’il a eu à disputer.

Une prestation suffisante pour remettre en question la titularisation de Faes ? Rien n’est moins sûr. Mais quoiqu’il en soit, il a prouvé que le bricolage avec Munetsi en secours devait cesser. Maintenant qu’il a installé un début de concurrence, à lui de confirmer dès que l’occasion se présentera.

 

Deux minutes de folie

Menés à la suite d’un fait de jeu discutable, les Rémois ont tout fait pour éviter leur sixième défaite de la saison. Après l’ouverture du score, les visiteurs se sont résignés à défendre quitte à vivre une interminable attaque/défense dans le dernier quart d’heure. C’est exactement ce qu’il s’est passé.

Au fur et à mesure que le chrono défile, les Rouge et Blanc intensifient leur pression dans le camp adverse. Nous entrons dans le temps additionnel lorsque Zeneli adresse l’un des derniers ballons dans la surface. À la retombée, El Bilal Touré envoie un puissant coup de tête qui heurte la barre transversale ! Le ballon retombe devant la ligne avant d’être dégagé. Sur l’action qui suit, le centre tendu de Berisha est parfait mais la tête d’Abdelhamid est détournée en corner par un Reynet une nouvelle fois décisif.

Sur l’ultime corner du match, la combinaison entre Berisha et Zeneli permet au second nommé d’envoyer une lourde frappe qui trouve encore une fois la barre transversale ! Une fin de match mouvementée avec des faits de jeu qui prouvent que, décidément, rien ne tourne en faveur des Rémois cette saison…

 

“Interro surprise”

Diouf : 6
Pour sa première titularisation en Ligue 1, l’ancien troyen a réalisé une prestation très encourageante. Précieux sur ses interventions, intéressant à la relance, il ne peut que regretter d’avoir encaissé ce penalty, unique but du match.

Foket : 5
De retour côté droit, l’international belge s’est permis une plus grande liberté offensive. Il a profité des longues ouvertures de Maresić pour se projeter un peu plus qu’habituellement. Des intentions à revoir.

Maresić : 5
Le défenseur autrichien a saisi sa chance : intéressant à la relance, solide dans les duels, il devra enchaîner les bonnes performances pour espérer bousculer la hiérarchie.

Abdelhamid : 5
Comme souvent, Abdelhamid n’a pas commis beaucoup d’erreurs dans ce match mais n’a pas pris énormément de risques non plus. Il a été à deux doigts d’offrir l’égalisation à son équipe dans les derniers instants…

De Smet : 4
La doublure de Konan a réalisé une première mi-temps convaincante, avant de commettre une faute évitable qui a coûté la défaite à son équipe.

Munetsi : 5
Une fois de plus, Munetsi a été le maillon essentiel de la récupération défensive. Plus précis dans ses passes, il monte en puissance et s’installe petit à petit à ce poste.

Berisha : 6
Très en vue en première mi-temps, il s’est montré plus discret au retour des vestiaires. Il a absolument tout tenté pour aider son équipe à arracher le match nul, sans succès.

Mbuku : 5
En première mi-temps, le jeune français a été le seul joueur offensif à oser, à percuter au sein de cette défense très regroupée. Avec plus ou moins de réussite, mais il a osé. Ne manque désormais plus que le dernier geste, dans la passe autant que dans la finition.

Cafaro : 4
Malgré quelques tentatives audacieuses, Cafaro n’a pas pesé comme il l’aurait souhaité dans ce match. Une fois à gauche, puis à droite, en passant dans l’axe, il n’a pas réussi à apporter le danger attendu.

Sierhuis : 4
Autour de Dia, le Néerlandais n’est toujours pas parvenu à peser dans cette rencontre. Souvent perdu au sein de ce bloc, il a manqué de disponibilité pour créer des failles et libérer ses partenaires.

Dia : 4
Après des dernières prestations tonitruantes, le Sénégalais ne s’est pas mis assez en évidence dans ce match. Ses approximations techniques l’ont rattrapées, et ont rendu sa prestation globale moins séduisante.

À l’heure de jeu, alors que le score était toujours nul et vierge, David Guion a décidé de lancer le duo d’internationaux maliens Touré/Doumbia pour apporter de la vitesse et de la percussion devant. Suite à l’ouverture du score dans la foulée, le technicien champenois a sorti le fautif De Smet pour Konan, puis Cafaro pour Zeneli. Des changements qui ont apporté un vent de fraîcheur à l’équipe, même si une dernière entrée de Cassamá aurait pu être appréciable pour profiter de sa qualité technique et de sa vision du jeu.

Note du match : 7/20
Un triste match dans l’ensemble, entre une équipe venue chercher un point et une autre qui n’a jamais réussi à trouver la solution face à ce bloc bas et regroupé. Seul un penalty semblait pouvoir débloquer le compteur du tableau d’affichage.

 

Défait une seule fois lors de ses cinq derniers matchs, le Stade de Reims est retombé dans ses travers ce dimanche. Véritablement tombés sur un os, les Rémois ne sont jamais parvenus à inquiéter des Nîmois qui étaient clairement venus pour ramener un point de leur déplacement en Champagne. Sur un hold-up terrible, ils en glanent trois. À nouveau en difficulté au classement général, Reims devra impérativement aller chercher des points dimanche prochain à Lyon puis à domicile face à Nice, sous peine de retomber dans une nouvelle spirale négative…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *