Repris par deux fois

Sans cesse aux coudes à coudes, Rémois et Rennais se sont quittés sur un match nul, deux buts partout. (© Stade de Reims)

 

En ce dimanche de Pâques, le Stade de Reims accueillait Rennes pour débuter sa course au top 10 et tenter de revenir à trois points de leur adversaire du jour. Après une première mi-temps équilibrée, les deux équipes se sont rendues coup pour coup dans un second acte qui aurait pu permettre à chacune d’aller chercher la victoire, avant finalement de se partager les points à l’issue de la rencontre.

Retour sur un match qui permet aux Rouge et Blanc d’engranger un nouveau point, et de rester invaincus à Delaune depuis près de cinq mois en championnat.

 

Un match équilibré…

Privés de leur capitaine Yunis Abdelhamid, suspendu pour ce match, les hommes de David Guion savaient d’emblée qu’ils feraient face à un défi de taille : sans leur défenseur central, le clean sheet n’a jamais été réalisé ! Ainsi, les Champenois prennent les choses en main dès le coup d’envoi, et portent le danger devant le but adverse. Cafaro puis Mbuku tentent leur chance mais manquent de précision pour attraper le cadre. Ce sont même les visiteurs qui se créent les occasions les plus dangereuses, trouvant sur leur route un impeccable Predrag Rajković. Reims subit globalement dans ce premier acte, mais les hommes de Bruno Génésio manquent de réalisme pour concrétiser leur légère domination. À l’issue des quarante-cinq premières minutes, et après une ultime tentative non-cadrée de Mathieu Cafaro, la mi-temps est sifflée par M. Abed sans que personne n’ait réussi à prendre les devants.

La seconde période a le don de libérer les Rémois, qui mettent le pied sur le ballon et tentent d’inverser le rapport de force face à leurs adversaires. Une nouvelle fois, ils démarrent fort : pas attaqué, Thomas Foket prend sa chance à l’entrée de la surface mais sa frappe est stoppée en deux temps par le gardien rennais. L’heure de jeu approche, et les Rouge et Blanc semblent toujours aussi entreprenants. L’ouverture du score va définitivement lancer ce match…

 

…pour une fin de match débridée

En effet, l’ouverture du score rémoise en seconde période va être le point de départ d’une fin de match plus qu’animée. Alors qu’il reste une demi-heure à jouer, Mbuku envoie une frappe croisée repoussée directement dans les pieds de Boulaye Dia par le portier adverse, qui offre sur un plateau à l’international sénégalais son quatorzième but de la saison.
Comme à leur habitude, les Rémois reculent après avoir pris l’avantage et commettent une nouvelle fois une erreur évitable. Au duel avec Guirassy dans la surface, Wout Faes ceinture l’ancien amiénois et commet la faute. Le penalty est parfaitement transformé par le buteur rennais, qui se fait justice lui-même et remet les deux équipes à égalité.

Tout est à refaire, mais les hommes de David Guion semblent bien décidés à repasser devant au score. À dix minutes de la fin du match, Ghislain Konan récupère un ballon dans les pieds de Del Castillo, et tente sa chance des vingt-cinq mètres. Sa frappe rasante est limpide, et termine sa course dans le petit filet ! Alors que le défenseur pensait délivrer les siens en inscrivant son deuxième but en un mois, les Champenois auront à peine le temps de savourer ce nouvel avantage au score… Quelques minutes après le coup d’envoi, Rennes obtient un corner. La trajectoire est mal appréciée par Predrag Rajković, qui manque sa sortie et permet au redoutable Guirassy de s’offrir un doublé.

Une fois de plus, Reims s’est fait rejoindre au score et perd des points alors que la victoire semblait lui tendre les bras. Pire encore, la fin de match est entachée par un nouveau carton rouge de Moreto Cassamá, son troisième de la saison… Les deux équipes se quittent donc sur ce score de parité. Un résultat finalement logique au regard de la prestation des deux formations.

 

Le retour de Konan

Dans ce match, un joueur à particulièrement crevé l’écran : il s’agit de Ghislain Konan. Depuis son arrivée au Stade de Reims à l’été 2018, le latéral gauche a tout connu : des prestations remarquables, des erreurs individuelles ou encore de nombreuses blessures, dont une récurrente au dos. Mais ces derniers matchs marquent le retour en forme de l’international ivoirien. Et même s’il sera à vie gêné par ce mal de dos, il est en train de réaliser une deuxième partie de saison très honorable.

En plus de retrouver petit à petit sa solidité défensive, le Rémois bonifie ses velléités offensives par des buts. Avant sa réalisation à Nantes début mars, il n’avait jamais inscrit le moindre but en professionnel. Ce dimanche, il s’est offert le luxe de scorer une nouvelle fois, permettant à son équipe de reprendre les devants un court instant avant l’égalisation immédiate de Guirassy.

En fin de contrat en juin 2022, ce mercato estival sera crucial pour Konan. Arrivé du Vitória Guimarães pour 4 millions d’euros, la direction aura un choix crucial à faire très prochainement. Le joueur sur lequel ils ont crû il y a trois ans pourra-t-il revenir à son meilleur niveau ? Ou alors, doivent-ils profiter de son regain de forme pour revendre un joueur qui a (trop) peu prouvé sous le maillot rouge et blanc ? Verdict dans quelques semaines.

 

“Interro surprise”

Les joueurs sont notés sur 10 suite à leur performance dans le match. (© Buildlineup.com)

 

Tour à tour entrés au cours des vingt dernières minutes, Zeneli, Sierhuis et Lopy, qui a vécu sa première apparition en Ligue 1, n’ont pas pu faire tourner ce match indécis en faveur de leur équipe.

Note du match : 13/20
Cette confrontation entre deux équipes qui visent le top 10 a livré une première mi-temps assez fermée, avant d’avoir une seconde période totalement débridée. Les deux équipes se sont rendues coups pour coups après l’ouverture du score rémoise, pour un résultat final logique.

 

Malgré une deuxième période séduisante, le Stade de Reims n’est pas parvenu à venir à bout des Rennais, qui n’ont rien lâché jusqu’au coup de sifflet final. Avec ce douzième match nul de la saison (seul Nantes en a fait au moins autant, avec 13), les Rémois prennent un point dans une course au top 10 qui se poursuivra dès la semaine prochaine à l’Allianz Riviera, pour y affronter l’OGC Nice qui reste sur quatre victoires lors de leur cinq derniers matchs de Ligue 1. Un nouveau défi pour des Rouge et Blanc qui ont soif de points !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *