La première victoire est là !

Au coup de sifflet final, Abdelhamid peut exulter : le Stade de Reims décroche sa première victoire cette saison. (© Stade de Reims)

 

Après cette première trêve internationale, le Stade de Reims avait l’objectif affiché d’aller chercher sa première victoire de la saison à Rennes, qui n’avait plus perdu chez lui depuis fin février.
L’insouciance de leur jeunesse mêlée à un réalisme retrouvé ont permis aux Rémois de s’imposer deux buts à zéro, grâce aux réalisations des deux jeunes Ekitike et Koffi, âgés de 19 ans.

Retour sur la première victoire rémoise de la saison, qui récompense tout le travail réalisé par Óscar García depuis son arrivée.

 

Une efficacité retrouvée

Arrivés en Champagne en fin de mercato, les deux recrues néerlandaises Mitchell van Berger et Azor Matusiwa vont pouvoir démontrer l’étendue de leur talent en étant tous les deux titulaires pour la première fois en Ligue 1. Le premier nommé anime l’attaque rémoise avec Kebbal et Ekitike, alors que le second occupe un rôle crucial au milieu du terrain avec Marshall Munetsi. Derrière, la défense est au complet avec les pistons Foket/Konan, une défense à trois composée de Gravillon, Faes et Abdelhamid et l’inamovible Rajković.

Le début du match est très fermé : les deux équipes s’observent et ne laissent pas d’opportunités à leurs adversaires, qui ne prennent aucun risque. Et alors que j’avais souligné l’efficacité maximale des Parisiens lors du dernier match à Delaune, les Rouge et Blanc vont grandement s’inspirer de celle-ci pour prendre les devants. Sur une récupération de Matusiwa côté gauche, le centre du néo-rémois passe devant le duo Ekitike/Van Bergen et file jusqu’à Kebbal au second poteau. Sur sa prise de balle, il efface Truffert avec une facilité déconcertante et sert Hugo Ekitike au premier poteau, qui conclue victorieusement une action travaillée à l’entraînement, comme l’a révélé Abdelhamid en fin de match. Rennes réagit dans la foulée mais l’égalisation est logiquement refusée pour une position de hors-jeu de Guirassy. Quelques tirs non-cadrés en fin de première période n’inquiètent pas Rajković, et M. Léonard siffle la mi-temps avec ce court avantage pour les Rémois.

 

La jeunesse au pouvoir

Au retour des vestiaires, les Rouge et Blanc subissent la pression de Rennais revenus avec de meilleures intentions. La défense tient bon et résiste aux assauts. Et quand celle-ci flanche, la barre transversale les supplée pour repousser un coup-franc quasi-parfait de Bourigeaud.

Peu avant l’heure de jeu, Óscar García lance le jeune N’Dri Philippe Koffi. Arrivé à l’été 2019 du Stade Lavallois, il a profité de la trêve internationale pour s’entraîner toute la semaine avec l’équipe professionnelle… et taper dans l’oeil de García. Retenu pour la première fois avec l’équipe première, il n’a pas rongé son frein longtemps avant d’être lancé dans le grand bain. Après avoir adressé un excellent ballon à Van Bergen, dont la frappe a croisé un très bon Salin, le jeune ivoirien est servi côté gauche par Kebbal. En duel face à Omari, il ne prend même pas la peine de l’effacer et tente sa chance côté ouvert : petit filet, avec un break à la clé ! La fin du match est relativement calme, entre des Rennais résignés, et des Rémois qui repoussent le plus loin possible les quelques rares attaques adverses.

 

Opération séduction

En toute honnêteté, il faut bien avouer que cette équipe est en train de totalement nous reconquérir après plusieurs années compliquées tant au niveau du jeu proposé que de la gestion du groupe, qui a parfois soulevé quelques interrogations. Entre le jeu que commence à mettre en place García, la confiance accordée aux jeunes joueurs qui sortent de la Pro 2 et l’arrivée des premiers résultats qui valident le travail effectué depuis deux mois, la période actuelle ne pourrait pas être meilleure.

Qui ne rêverait pas de voir un jeune joueur de 19 ans, qui plus est issu de la formation du club, titulaire à la pointe de son attaque, et inscrire son premier but en Ligue 1 ? Qui ne rêverait pas d’avoir, dans le club qu’il supporte, un jeune joueur retenu pour la première fois dans le groupe pro, et qui marque le but du break moins de dix minutes après son entrée en jeu ?
Profitons de ce début de saison et de ce qui est mis en place par le coach, qui semble parfaitement en adéquation avec le projet du club. Nous verrons où cette saison nous mènera, mais soyez sûr que les émotions seront au rendez-vous.

 

“Interro surprise”

Les joueurs sont notés sur 10 suite à leur performance dans le match. (© Buildlineup.com)

 

Grâce à cette première victoire, les Rémois font le plein de confiance avant de recevoir Lorient la semaine prochaine à Delaune. Une victoire permettrait à ce groupe de continuer sur sa lancée et de prendre des points face à leur concurrent direct. Avec huit points au compteur, les Lorientais ont parfaitement réussi leur entame de championnat et ne se sont inclinés qu’une seule fois, à Montpellier. Mais avec une équipe rémoise aussi surprenante, tout est possible et le spectacle pourrait bien être encore au rendez-vous ce dimanche à 15h.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *