Edson Seidou revient sur la défaite d’Orléans à Delaune

Remplaçant pour ce match, Edson Seidou a tout de même accepté de me livrer ses impressions sur cette défaite. (© La République du Centre)

 

Ce samedi après-midi, Reims et Orléans se défiaient avec l’occasion de s’offrir une deuxième victoire en autant de matchs disputés. Mais au coup de sifflet final, ce sont les Rémois qui ont empoché trois points précieux qui leur permettent de débuter ce championnat de la meilleure des manières.
A l’issue de ce match, Edson Seidou, défenseur Orléannais, a accepté de répondre à mes questions pour analyser la défaite de son équipe.

 

En revenant à Delaune pour la deuxième fois en quelques mois, il a retrouvé une équipe rémoise “assez solide, à peu près sur les mêmes bases que l’année dernière”. Malgré tout, Seidou estime avoir vu des joueurs “presser un peu plus haut, surtout lors du premier quart d’heure. Après, le jeu est à peu près le même mais peut-être un peu plus tranchant devant, avec beaucoup de joueurs qui mettent pas mal d’impact.” En effet, il est important de rappeler que les Rémois ont gagné la majorité des duels dans ce match, notamment grâce à une assise défensive très intéressante… ce que le défenseur qu’il est n’a pas manqué de souligner !

“Dans l’axe c’est vraiment costaud avec Jeanvier et Abdelhamid. Métanire c’est pas mal, même Koné à gauche c’est un bon joueur de ballon ! Après, il est un peu “foufou” mais en tout cas ça se voit que c’est un bon joueur, c’est un bon joueur (il insiste)”. Arrivé du LOSC en prêt lors de ce mercato estival, Youssouf Koné doit certes encore s’améliorer sur l’aspect défensif, malgré 17 ballons gagnés (le plus grand nombre de ballons gagnés côté rémois, à égalité avec Romain Métanire, ndlr). Mais offensivement, en jouant tout de même assez haut, il apporte un plus indéniable. Et avec un Abdelhamid aux allures de patron, il veille à garder un placement rigoureux pour réduire un maximum les espaces. Alors forcément, les adversaires peinent à trouver des solutions… “On leur a facilité un peu la tâche puisqu’on n’est pas trop partis dans leur dos. Je pense que dans leur dos, ils auraient peut-être eu un peu plus de problèmes. Mais j’ai trouvé ça costaud, c’était pas mal.”
Effectivement, Reims a réalisé 2 clean-sheets en autant de matchs disputés. Pourtant, avec la perte de Weber et l’arrivée d’un nouveau latéral gauche, la défense aurait pu être un véritable chantier dans l’équipe… Tandis que Yunis Abdelhamid s’intègre peu à peu au collectif et va encore travailler sa complémentarité avec Jeanvier, Koné semble pouvoir s’imposer sur le côté gauche, et Métanire sera de nouveau une valeur sûre cette saison.

D’ailleurs, ce quatuor n’a pas été grandement mis en difficulté lors de ce match… Pour Edson Seidou, il manquait un joueur clé dans l’entrejeu orléannais. “Entre le milieu de terrain et les attaquants, il n’y avait pas un joueur vraiment capable de faire le relai et d’apporter le surnombre au milieu pour pouvoir un peu alimenter les joueurs offensifs. En plus de ça, je les ai trouvés un peu tous sur la même ligne, il n’y avait pas beaucoup d’appels profonds qui ont mis en difficulté la défense. On restait un peu dans leur zone et eux ça leur allait bien puisque qu’ils mettent pas mal d’impact. Après, il nous a manqué un peu plus d’ambition dans le jeu… Je trouve qu’au niveau des déplacements on ne leur a pas trop posé problème, c’était un peu trop stéréotypé. Il aurait fallu un peu plus de mouvement.”

Et ce mouvement, les Champenois n’ont pas hésité à le créer en répétant les efforts, notamment par l’intermédiaire des joueurs offensifs. Ceux-ci ont été grandement récompensés grâce à 2 buts inscrits aux meilleurs des moments : juste avant la pause, et au retour des vestiaires.
“Ils utilisaient bien leurs joueurs offensifs. Il y avait pas mal de longs ballons de la part des défenseurs mais c’était joué intelligemment pour Siebatcheu, qui jouait tout le temps dos au jeu, et Ngamukol, qui va assez vite, fait beaucoup beaucoup d’efforts et est combattif. Il allait souvent dans les espaces et je pense qu’on a été en difficulté dans ces appels profonds, les ballons dans le dos. D’ailleurs, c’est comme ça qu’on prend le deuxième but… Et Siebatcheu, qui se baladait entre les lignes, posait problème. Il gardait (le ballon), après il redonnait, il se redéplacait donc à un moment donné ils ont pris l’ascendant. Et puis quand Siebatcheu arrivait à dévier, ça partait aussi sur les côtés.”

Côté droit, Pablo Chavarría a réalisé un match plein en étant impliqué sur les deux buts de son équipe. En plus d’apporter offensivement, il n’hésite pas à faire un gros travail défensif qui soulage considérablement Métanire. De l’autre côté, Diego a une nouvelle fois prouvé qu’il était LE titulaire à ce poste. Il n’y a pas de concurrence. Et ses adversaires du jour l’ont bien compris… “Peut-être qu’il aurait fallu être un peu plus près de Diego, un peu plus près au duel. On savait qu’il avait un gros pied gauche et il a réussi à mettre des bons ballons, même de la tête. Donc dans la dominante athlétique, je pense qu’ils ont tous réussi à prendre le dessus.

 

Vous l’aurez donc compris, le Stade de Reims s’est battu pour obtenir cette victoire devant son public. Au terme d’un match globalement maîtrisé, il semble avoir posé les premières pierres de son nouveau projet de jeu, basé sur le mouvement et les combinaisons offensives, tout en empêchant l’adversaire de développer son jeu en pressant assez haut. Désormais, le défi est de taille pour les Rémois : la série doit continuer le plus longtemps possible. Du moins en championnat… Car dès ce soir, les Rouge et Blanc se déplaceront à Bourg-en-Bresse pour le 1er tour de Coupe de la Ligue. Une qualification face à un adversaire qui n’a pas encore gagné cette saison permettrait aux joueurs d’engranger un maximum de confiance avant de se déplacer à Tours dès vendredi… pour une troisième victoire consécutive en championnat ?

Une réflexion sur “Edson Seidou revient sur la défaite d’Orléans à Delaune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *