Choplin et Kiki reviennent sur la défaite de leur équipe face aux Rémois

Malgré la déception, Jérémy Choplin (en photo) et David Kiki ont accepté de revenir sur leur match face à Reims. (© Chamois Niortais FC)

 

Ce vendredi, le Stade de Reims est allé chercher une victoire importante à Niort, au cours d’un match qui ressemblait fort à celui de la dernière chance. Victimes du sursaut d’orgueil des Rémois, les défenseurs niortais Jérémy Choplin et David Kiki (laissé sur le banc à cause d’une blessure, ndlr) ont accepté de revenir sur ce match en répondant à quelques unes de mes questions.

 

Le Stade de Reims ? Avec toute son expérience, Choplin sait que c’est “une grosse équipe de L2”. D’ailleurs, Kiki les a trouvé “déterminés et appliqués dès l’entame de match”. Pour lui, “ils étaient vraiment venus à Niort pour faire un résultat”. Ce résultat a d’ailleurs été permis par les erreurs commises par les Chamois. Le béninois en est conscient : “le premier but est un cadeau”. Pourtant, un pénalty est loin d’être simple à marquer… Surtout pour les Rouge et Blanc, qui n’en ont transformé que 2 (en comptant celui-ci) sur les 6 obtenus. Mais cette fois, Pablo Chavarría n’a pas tremblé et a mené les siens vers la victoire. Une joie que le groupe n’avait plus connue depuis 5 matchs et la victoire à domicile contre l’AC Ajaccio. Suffisant pour se relancer dans la course à la montée ? Même si tout est encore jouable pour les Rémois, le défenseur central français estime “que cette année, il y a plusieurs équipes mieux armées pour la montée”. Et on ne peut pas lui donner tort. Au vu de leur saison, les Champenois semblent à leur place dans ce championnat. Mais si la remontée immédiate est possible, personne ne s’en privera.

Côté niortais, la série se porte tout de même à 3 matchs sans victoire depuis une défaite à Brest “un peu compliquée à digérer”, d’après le latéral niortais. “Si on gagnait, on pouvait jouer la montée ! Alors à Ajaccio, l’état d’esprit n’y était pas vraiment”.
Son compère de défense, titulaire, dresse un bilan tout aussi similaire en expliquant “être dans une spirale négative et avoir un peu lâché inconsciemment”.

Tous ces éléments combinés au fait qu’il y ait beaucoup de blessés font que la fin de saison est compliquée. Le constat de David Kiki est sans appel : “On fait beaucoup d’erreurs qu’on ne faisait pas avant. La fin de saison a été difficile pour nous, mais ça faisait un moment qu’on n’avait pas perdu comme ça. Défensivement, on est un peu fébrile. Devant, on n’arrive pas à être efficace et décisif”. Pourtant, il en retient tout de même “du positif, de l’amélioration”. Mais pour lui, ils n’ont “pas su mettre en danger cette équipe de Reims. Collectivement, il manquait quelque chose”.
De son côté, l’ancien messin est plus direct… “Nous n’avons pas été bon”. En plus les Champenois semblent avoir mis les ingrédients pour remporter ce match, alors c’était encore plus compliqué pour les locaux.

S’il manquait peut-être quelque chose dans leur prestation globale, un joueur est tout de même ressorti de ce collectif : Alliou Dembélé, le capitaine de cette équipe. Kiki le décrit comme “un bon gars qui court beaucoup et qui est toujours bien placé pour donner les ballons ou pour les récupérer”. Le joueur me confie même “qu’il l’admire”. “Il est toujours là pour compenser quand les autres font des erreurs. C’est un gars qui ne triche pas, il se donne à fond à chaque match. C’est notre N’Golo Kanté à nous”, s’amuse-t-il. Et c’est que ce n’est pas tout à fait faux !

A 3 journées de la fin du championnat, Niort peut et doit faire mieux selon lui. L’objectif est clair : dépasser les 50 points. “Pour moi, il faut dépasser les 50 points. Il ne faut pas terminer la saison en finissant 13 ou 14ème. Franchement, si on termine la saison comme ça, on aura beaucoup de regrets. On peut faire beaucoup mieux”.
Pour cela, il leur reste 3 matchs dont 2 déplacements au Havre et à Lens. Alors que le défenseur central promet de “vite réagir dès vendredi au Havre et repartir de l’avant pour espérer finir dans les 10 premiers”, le joueur de 23 ans n’a pas l’air plus inquiet que ça. “Cette saison, je pense que toutes les équipes peuvent confirmer que quand tu joues à l’extérieur, tu es plus libéré que quand tu joues à domicile”.
En reprenant l’entrainement ce lundi, il “croise les doigts” pour disputer les derniers matchs. On lui souhaite !

 

Côté champenois, cette victoire redonne un mince espoir qui devra être entretenu jusqu’à la fin de la saison. Ils savent qu’ils n’ont plus le droit à l’erreur. Cela signifie donc que les matchs face à Orléans, Troyes et Amiens devront être synonymes de victoires. Allons-nous vers un ultime match dingue à Delaune, pour la dernière journée de ce championnat ? Quoiqu’il en soit, Jérémy Choplin l’a d’ores et déjà annoncé : “le sprint final va être dur et très serré jusqu’à la dernière journée”. La fin de saison n’annonce palpitante…

Une réflexion sur “Choplin et Kiki reviennent sur la défaite de leur équipe face aux Rémois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *