Romain Padovani revient sur la défaite de Chambly en Lorraine

Malgré deux défaites consécutives, le promu Chambly a déjà empoché 12 points en 8 journées. (© ASNL)

 

Promu à l’échelon supérieur au soir de la 31ème journée de championnat de National la saison passée, Chambly découvre la Domino’s Ligue 2 pour la première fois de son histoire cette saison. Équipe surprise de ce début de championnat, les Isariens n’ont pas encaissé le moindre but lors des six premières rencontres, empochant 12 points au passage ! Mais après un premier revers la semaine passée à domicile contre l’AJ Auxerre (1-4), les Camblysiens ont vécu un déplacement compliqué à Nancy, et ont été sévèrement défaits trois buts à zéro. Romain Padovani, joueur au FCCO depuis quatre saisons désormais, a accepté de nous livrer son analyse sur ce match.

 

En ouverture du championnat, Valenciennes n’était pas parvenu à faire sauter le verrou des promus. Orléans, Grenoble, Caen, Châteauroux ou encore le Paris FC n’y étaient pas arrivés non plus. Il a fallu attendre ces deux dernières journées pour voir Chambly montrer leurs premiers signes de faiblesse, contre Auxerre donc, puis Nancy. Pour Romain Padovani, “le match à Nancy a été le match le plus compliqué depuis le début de championnat”.
Chambly voulait se rassurer en obtenant un résultat probant à l’extérieur, après un lourd revers concédé à domicile la semaine dernière. Un résultat plutôt sévère d’ailleurs, pour l’ancien joueur des Herbiers… “Contre Auxerre, les quatre buts sont un peu sévères et on pouvait dire que c’était un accident. Notre plan pour ce match était de retrouver cette solidité défensive et d’essayer d’aller chercher un point à l’extérieur. Malheureusement, nous avons tous été un peu moins performants et avons encaissé trois buts contre une très bonne équipe de Nancy ce soir là.” Et le milieu de terrain relayeur enchaîne avec une explication plutôt intéressante concernant cette première difficulté… “Nous avons rencontré une équipe qui a mis en place un pressing intensif, et c’est la première fois depuis le début de saison que nous étions confrontés à cela. Leur stratégie de pressing a fonctionné puisqu’il ont marqué très rapidement.  Certaines équipe reculent après un but mais eux sont restés assez haut. L’équipe adverse ne nous laissait pas respirer…”

En effet, en encaissant un but dès la quatrième minute de jeu sur une frappe en pivot d’Amine Bassi, les visiteurs ont pris un premier coup sur la tête. “Psychologiquement, ce but nous a fait mal. On sortait d’une défaite 4-1 à domicile, et on reprend un but d’entrée de jeu…”, concède le Niçois d’origine.
La suite du match n’aura pas permis au club promu de revenir au score. Pire encore, deux buts encaissés à l’heure de jeu scelleront définitivement le sort ce match.

De son côté, Padovani n’a pas eu l’occasion de fouler une pelouse de Ligue 2 pour la troisième fois cette saison. “Pour l’instant, j’ai fait deux entrées en jeu. Mon objectif est de retrouver du temps de jeu, diminué par rapport aux autres années”. Malgré tout, le milieu qui fêtera ses 30 ans dans quelques semaines reste lucide et croque à pleines dents cette première expérience professionnelle en France, après un envol en D4 anglaise (à FC Portsmouth, ndlr) en 2014. “La découverte de la Ligue 2 reste tout de même une grande expérience après toutes ces années en National. L’écart se ressent surtout au niveau des infrastructures des clubs et de la médiatisation.”

 

De la médiatisation, le club en connaîtra encore ce week-end face à Lorient, où le FC Chambly Oise et tout son effectif poursuivront leur apprentissage de la Domino’s Ligue 2. Un championnat qui correspond bien à l’antichambre de notre Ligue 1 Conforama, tant de nombreux clubs passés par l’élite tentent de retrouver celle-ci. “Nous jouons contre des clubs qui ont, pour la plupart, évolués en Ligue 1 et qui cherchent à y retourner. Les équipes du haut de tableau sont très bien armées, et dès vendredi avec la réception du leader Lorient, il faudra prendre des points. Mais il ne faut pas oublier qu’on joue le maintien avant tout !”.
C’est noté, et c’est tout le mal que l’on souhaite à cette vaillante équipe, qui n’a pas fini de nous impressionner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *