Les Aiglons vont-ils se faire « piller » cet été ?

Les Niçois, auteurs d’une saison remarquable, pourraient bien perdre des éléments clés de leur effectif. (© Eurosport)

 

Auteur d’une saison remarquable qui lui permet encore de croire à l’Europe à 2 journées de la fin du championnat, Nice pourrait bien perdre plusieurs joueurs important lors de ce mercato estival.

Souvent raillé pour son manque de créativité tactique, Claude Puel a su, cette saison, mettre en place une véritable philosophie de jeu basée sur la possession du ballon, dans un système en 4-4-2 losange.
La réussite de ce système a été rendue totale par 4 joueurs majeurs, qui risquent fortement d’être convoités pendant ce mercato estival : Jean-Michaël Seri, Vincent Koziello, Valère Germain, et Hatem Ben Arfa.
Désormais, il est temps de faire le bilan sur leur saison et leur situation au club, afin d’évaluer leur pourcentage de chance d’évoluer sur la Côte d’Azur la saison prochaine.

 

–  Jean-Michaël Seri :

Arrivé l’été dernier en provenance de Paços Ferreira (Liga Sagres) pour environ 1 million d’euros, et ce après avoir été élu meilleur joueur du club la saison précédente, Jean-Michaël Seri est peu à peu devenu l’homme indispensable du milieu de terrain niçois.

En participant à tous les matchs de Ligue 1, dont 33 en tant que titulaire, l’international ivoirien de 24 ans sera forcément convoité, mais Nice ne le laissera pas partir si facilement. En effet, d’après Le Parisien, le joueur dispose encore de 3 ans de contrat, auquel une clause libératoire d’au moins 10 millions d’euros est attachée.

Pourcentage de chance de rester : 80%

–  Vincent Koziello

Pur produit de la formation niçoise, Vincent Koziello a paraphé en juin dernier son premier contrat pro, à 19 ans. Titulaire indiscutable dans le onze de départ de Claude Puel cette saison aux côtés de Seri et Mendy, l’Aiglon de poche (1m68 pour 58 kg) s’est affirmé au fil de la saison grâce à des qualités techniques supérieures à la moyenne. Son entraineur, qui l’avait déjà lancé dans le grand bain à 7 reprises la saison dernière, pour 3 titularisations, a su mettre sa vision du jeu et sa qualité balle au pied au service du collectif. Avec plus de 90% de passes réussies, le jeune niçois est déjà un véritable métronome dans le système niçois.

Pourcentage de chance de rester : 70%

–  Valère Germain

Prêté par l’AS Monaco sans option d’achat après avoir été barré la saison dernière en Principauté par Anthony Martial, l’attaquant français a pu exprimer tout son talent en réalisant une saison pleine. En effet, le fils de Bruno Germain compte déjà 12 buts et 6 passes décisives cette saison.

De plus, il possède une statistique impressionnante qui a le don de guider son équipe vers le succès : il est le joueur qui ouvre le plus souvent le score en Ligue 1, avec 8 buts marqués déjà.

Malheureusement pour l’OGC Nice, Valère Germain devrait retourner dans son club formateur à l’issue de la saison. Malgré son désir de rester chez les Aiglons, il est difficile de croire que Monaco va céder son attaquant de 26 ans à son rival après une saison si aboutie.

Pourcentage de chance de rester : 20%

–  Hatem Ben Arfa

Alors qu’il aurait dû arriver l’hiver dernier, Hatem Ben Arfa n’a pas pu porter les couleurs rouges et noires avant cet été.

Appliqué et décisif dès le début de la saison, l’ex-enfant prodige du football français s’est imposé comme un véritable taulier au sein de son équipe, portant son total aujourd’hui à 17 buts et 5 passes décisives.

En cette fin de saison, la poursuite de sa belle aventure niçoise est plus que compromise puisqu’il est courtisé par de prestigieux clubs européens, qui souhaitent profiter de sa fin de contrat pour l’enrôler : l’Atletico Madrid, le Milan AC, le Borussia Dortmund, le Barça, le PSG, et bien d’autres clubs encore.

Pourcentage de chance de rester : 10%

 

La saison remarquable de l’OGC Nice n’a laissé personne indifférent, et alors qu’il ne reste que 2 matchs à jouer, les joueurs phares du club sont logiquement sollicités. D’ailleurs, l’avenir de Claude Puel est également incertain car de nombreux clubs ont été séduits par son système et sa manière de faire évoluer son équipe.
Distancé de 5 points par Lyon et Monaco, qui occupent respectivement les 2ème et 3ème places avant leur choc de ce samedi, Nice s’est fixé un seul objectif : se qualifier pour la Ligue Europa. En recevant Saint-Etienne avant un ultime déplacement à Guingamp, nul ne doute que les Niçois auront encore des points à prendre en cette fin de saison.
Les supporters devront donc attendre patiemment le 14 mai à 23h pour découvrir s’ils auront la chance, ou non, de vivre de belles affiches européennes la saison prochaine à l’Allianz Riviera.

 

Pour lire l’article sur le site de BeIN Sports Your Zone, vous pouvez cliquer ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *