Le départ de David Luiz : une erreur ?

La page David Luiz se tourne… (© Icon Sport)

 

Arrivé il y a 2 ans dans la capitale en provenance de Chelsea, David Luiz est reparti chez les Blues lors de l’ultime journée de ce mercato estival. Malgré des performances en demi-teinte sous le maillot parisien, le départ du brésilien semblait loin d’être programmé par ses dirigeants.

 

Titulaire indiscutable sous l’ère Laurent Blanc, son rôle au sein du club a totalement été redéfini depuis l’arrivée d’Unaï Emery à la tête de l’équipe. Peu après sa prise de fonction, il aurait informé le défenseur brésilien qu’il serait relégué au poste de remplaçant lors de cette nouvelle saison. Pour épauler l’indétrônable Thiago Silva en charnière centrale, le technicien espagnol dispose donc de différentes options, qui lui semblent être plus judicieuses.

La plus probable est une association 100% brésilienne, entre « O Monstro » et le jeune Marquinhos, qui patiente déjà depuis 3 ans sur le banc parisien en se contentant du peu de temps de jeu qui lui était accordé jusqu’ici. Un temps sur le départ, son avenir est désormais bel et bien au Paris Saint-Germain, et son éclosion pourrait intervenir dès cette saison.
La seconde option a été utilisée lors de ce début de saison pour pallier à l’absence de Marquinhos, qui a disputé et remporté les JO avec la Seleção : il s’agit de la titularisation du jeune Presnel Kimpembe, qui intègre peu à peu l’effectif professionnel en gagnant la confiance de son coach au fil des entraînements. Il est désormais en troisième position dans la hiérarchie des défenseurs centraux du club.
L’ultime solution se nomme Serge Aurier. Avec la recrue Thomas Meunier sur le côté droit de la défense, l’international ivoirien est capable de glisser dans l’axe de la défense, poste qu’il a déjà occupé la saison dernière.

Donc sportivement, il est compliqué d’affirmer que le départ de David Luiz est une erreur. Très irrégulier durant ses deux saisons passées au club, le passage du brésilien au PSG ne restera pas dans les mémoires. En effet, quels sont les matchs du défenseur qui ont réellement marqué les esprits ? Bien évidemment, les supporters retiendront son égalisation face à Chelsea en huitièmes de finale à Stamford Bridge, mais que retenir de plus ? Même s’il était un élément incontournable au sein du vestiaire, où il était apprécié de tous, son niveau et ses erreurs défensives constatées lors de ses dernières apparitions ne lui ont pas permis de disputer une troisième saison consécutive sous le maillot du PSG.
Et d’un point de vue financier, sa vente est une entrée d’argent inespérée, même si le PSG n’a pas forcément besoin d’argent pour investir sur le marché des transferts. Acheté pour 49 millions d’euros à l’été 2014, il a été vendu la semaine passée pour environ 40 millions d’euros, bonus inclus, à 3 ans de la fin de son contrat. Et à 29 ans, il semblait difficile d’obtenir une somme beaucoup plus conséquente.
Même si le club est contraint d’enregistrer la perte d’un joueur d’expérience, capable d’avoir un rôle déterminant dans les matchs à enjeux, son départ était inévitable par rapport à l’offre proposée par le club londonien.

 

Par contre, Paris va désormais devoir parfaitement gérer son mois de janvier puisqu’il sera privé de Serge Aurier, qui partira disputer la CAN avec la Côte d’Ivoire. C’est-à-dire que la défense ne devra absolument pas subir de blessures importantes, au risque de vivre un potentiel huitième de finale de Ligue des Champions compliqué. Mais pour se renforcer défensivement, les dirigeants parisiens auraient déjà ciblé un jeune défenseur central suédois de 22 ans évoluant au Benfica Lisbonne, qui pourrait rejoindre le club dès cet hiver : Victor Lidelöf. Affaire à suivre…

 

Pour lire l’article sur le site de BeIN Sports Your Zone, vous pouvez cliquer ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *