Le journal de l’Euro : troisième édition

En route vers les huitièmes ! (© AFP)

 

Loin d’être flamboyante sur ses deux premiers matchs, l’Équipe de France est tout de même parvenue à décrocher deux victoires capitales, face à la Roumanie puis l’Albanie, ce mercredi. L’objectif est désormais clair : finir premier de leur groupe afin de rencontrer le troisième du groupe C, D ou E en huitièmes de finale. Malgré tout, à l’aube de leur ultime match face à la Suisse (dimanche à 21h, ndlr), l’avenir des français dans la phase finale de la compétition reste encore flou. Pour pouvoir continuer leur aventure dans cet Euro, les Bleus devront considérablement élever leur niveau de jeu.

 

Face à la Roumanie, les tricolores ont semblé être tétanisés par l’évènement. En manque d’inspiration durant la majeure partie de la rencontre, il a fallu compter sur un exploit personnel de Dimitri Payet pour s’imposer en toute fin de match. (l’analyse du match est ici)

Face à l’Albanie, nous aurions pu penser que l’état d’esprit dans lequel la France aborderait la rencontre serait tout autre, et qu’après la victoire face à la Roumanie, cette Équipe de France serait enfin lancée dans la compétition. Mais le match a totalement réfuté cette théorie. En se privant de Griezmann et Pogba, Deschamps choisit de remplacer son 4-3-3 par un 4-2-3-1, les nouveaux entrants, Anthony Martial et Kingsley Coman, occupant les ailes de l’attaque française. Mais, auteurs d’une première mi-temps apathique, les français ne se sont pas créés la moindre occasion. Pis, il n’ont pas cadré une seule de leurs tentatives en 45 minutes.

En seconde période, l’entrée de Paul Pogba à la place de Martial amène le retour du 4-3-3. Au retour des vestiaires, les Bleus ont de meilleures intentions mais les occasions sont trop rares pour inquiéter les Albanais. Ce sont eux, d’ailleurs, qui se créent l’occasion la plus dangereuse en trouvant le poteau gauche du but français. La réplique d’Olivier Giroud ne se fait pas attendre, mais sa tête heurte également le poteau. Il faut donc attendre la 89ème minute pour voir Antoine Griezmann, entré en jeu un peu plus tôt dans la partie, délivrer les Bleus d’une superbe tête sur un centre millimétré d’Adil Rami. Désorganisée, l’Albanie concède même un second but en toute fin de match, sur un contre rondement mené par le duo Gignac-Payet, ce dernier ajustant le gardien d’une frappe enroulée du pied droit. 2-0, le score est loin d’être représentatif du match puisque la France a marqué sur ses 2 seuls tirs cadrés !

 

Pour l’instant, la chance est du côté français. En s’imposant deux fois dans le money-time, les Bleus font preuve d’énormément de réussite, mais si certains diront qu’elle se provoque.
Dimanche, Didier Deschamps pourrait effectuer quelques changements dans son onze de départ afin de maintenir tous ses joueurs concernés pour la suite de la compétition. De plus, il suffit d’un match nul face à une équipe suisse qui reste sur une victoire face à l’Albanie, et un match nul concédé face à la Roumanie, pour conserver la première place du groupe. En attendant de connaître l’adversaire qu’ils affronteront en huitièmes de finale, les Bleus auront à coeur de rendre une dernière copie parfaite ce dimanche, avant d’entrer dans la dernière ligne droite de la compétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *