Le journal de l’Euro : première édition

La préparation débute dès maintenant pour les Bleus. (© AFP)

 

Après avoir été choisie dès mai 2010 comme pays organisateur de l’Euro 2016, la France voit cet évènement se rapprocher à grands pas. En effet, dans exactement 6 jours, le coup d’envoi sera donné par nos Bleus face à la Roumanie, au Stade de France.
Grâce aux derniers ajustements effectués face au Cameroun puis face à l’Écosse, l’Équipe de France semble prête à débuter la compétition. Retour sur les faits marquants de ces derniers jours, à moins d’une semaine du coup d’envoi de la compétition.

 

A Clairefontaine, la préparation des Bleus commence par un coup dur : Varane, (supposé) taulier de la défense, doit déclarer forfait en raison d’une blessure récente à la cuisse gauche. Quelques jours plus tard, c’est Jérémy Mathieu qui est contraint de renoncer à la compétition, touché au mollet. Didier Deschamps décide donc de rappeler Adil Rami, puis Samuel Umtiti, qui figurait dans la liste des réservistes.

Alors que des doutes étaient d’ores et déjà présents concernant la défense française, ces forfaits ne rassurent guère les supporters. Et le match contre le Cameroun ne fait que confirmer leurs inquiétudes : avec une charnière centrale composée d’Adil Rami et de Laurent Koscielny, les français encaissent 2 buts sur 2 erreurs défensives criantes.
Heureusement, l’attaque tricolore est plus que séduisante. Emmenée par le trio Payet/Giroud/Coman, la défense camerounaise semble capable de rompre à tout moment. Matuidi puis Giroud s’illustrent. Et malgré l’égalisation concédée en toute fin de match, la qualité de Dimitri Payet sur coups de pied arrêtés fait la différence dans le temps additionnel.
Le peuple français l’a compris : la défense est friable, mais l’Équipe de France est capable de mettre le but de plus que l’adversaire, ce qui fait la différence. Reste à savoir si cela sera possible face aux grands favoris de cet Euro.

En partance pour l’Autrice, un nouveau coup dur frappe les Bleus mardi soir : tard dans la soirée, nous apprenons le forfait de Lassana Diarra. Trainant une blessure contractée avec l’OM depuis le début d’année, la sentinelle de l’Équipe de France déclare forfait à son tour. Morgan Schneiderlin, présent à la Coupe du Monde 2014 après la blessure de Clément Grenier, est à nouveau rappelé.
Une nouvelle interrogation surgit : qui doit remplacer Diarra ? Kanté, Cabaye, Schneiderlin ?

Face à l’Écosse, c’est le milieu de Leicester qui est préféré. Sérieux et appliqué tout au long du match, N’golo Kanté semble avoir gagné sa place dans l’entrejeu français, et devrait débuter face à la Roumanie. De son côté, la paire Rami-Koscielny a semblé plus en confiance ce qui a permis à la France de réaliser un clean-sheet. De son côté, l’attaque a, une nouvelle fois, été prolifique. Giroud par 2 fois, puis Koscielny ont su mettre les Tricolores sur de bons rails, en rentrant aux vestiaires avec un avantage de 3 buts.
Mais il faut tout de même rester pondérés, les Écossais n’ont rien montré, et ont paru très faibles.

 

Malgré une préparation perturbée par de nombreuses blessures, les Bleus semblent sereins et prêts à débuter cet Euro à domicile. Les matchs de préparations programmés par le sélectionneur lui ont permis de procéder aux derniers ajustements avant le match capital qui attend son groupe dès vendredi soir. Ce match face à la Roumanie pourrait permettre aux Tricolores de faire le plein de confiance avant d’entrer, éventuellement, dans une phase finale où chaque match pourra permettre au peuple français de rêver un peu plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *